Le ballet des médias et des réseaux sociaux

Comme tout spectacle de danse de grande envergure, on a créé la scène qui n’est autre qu’Internet. On y a installé les décors animés que sont les sites web.  Les danseurs étoiles comme Facebook, Twitter, Linkedin, Youtube, WordPress etc. assurent depuis quelques années les principales représentations et on a invité le public à assister à ce ballet « à entrées ». Les danseurs étoiles sont des artistes qui jouent magnifiquement leur rôle dans le but de nous divertir en nous racontant des histoires et ainsi créer en nous des émotions et nous donner matière à réflexions, pour naturellement avoir envie de témoigner en partageant tout cela pendant les « épisodes distincts » ou en dehors de la salle avec nos proches.

Cette métaphore (j’espère qu’elle vous a plu) nous amène directement au sujet dont tout le monde nous parle : les médias sociaux. On n’arrête pas de nous dire qu’il est vital d’être présent et actif sur ces sites web. Mais au fond, à quoi servent-t-ils ? Sont-ils si importants ? Sont-ils si utiles ? Que vais-je y mettre dessus ? A qui vais-je demander des conseils ?

Remettons l’église au milieu du village

Il faut toujours avoir à l’esprit qu’ils n’ont qu’une seule vocation : celle de permettre aux personnes physiques et morales de pouvoir partager. Mais partager quoi au juste ? C’est bien le revers que subit notre société aujourd’hui, car tout le monde partage tout et au final rien. Nous sommes devenus des dévoreurs d’informations. Mais trop d’informations, tuent l’information. Alors pourquoi sont-ils devenus incontournables et aussi puissants ?

Parce qu’à l’époque, nous avions uniquement des Journalistes qui vérifiaient des faits et les diffusaient au public (heureusement ils existent toujours) par le biais de la télévision, de la radio et des journaux papier (par chance eux aussi). Aujourd’hui, est né ce que l’on appelle le Journaliste Citoyen ou le Blogueur qui permet à chacun de nous de ne plus être spectateur mais acteur de la diffusion de l’information en utilisant les décors animés de la scène Internet, avec l’aide des danseurs étoiles comme moyens de création, d’expression, de témoignage, et de la sorte devenir individuellement un média indépendant.

Il n’y a aucune différence entre le virtuel et le réel

Si vous êtes dans une pièce avec plusieurs personnes et que vous ne dites rien, on vous oublie. Si vous parlez pour ne rien dire, on vous regarde d’un mauvais œil et on vous oublie. Si par contre vous participez activement à la discussion en partageant votre avis avec courtoisie et sans l’imposer, on vous prêtera une attention particulière et on ne vous oubliera pas.

Donc, il est très important de ne jamais oublier que sur les médias et réseaux sociaux, le succès est basé sur la qualité du contenu que l’on crée et diffuse, en n’oubliant pas que ce qui est bon pour les autres ne l’est pas forcément pour vous et que ce que vous êtes ou vous faites dans la vraie vie, transpirera dans une continuité logique sur le web.

Nombre de fois ou j’ai entendu : « Je sais, je dois y être, mais ça prend du temps. L’entreprise doit être présente. Comment ça fonctionne ? Mais que mettre ? Combien cela va coûter ? J’entends tellement de choses que je ne sais plus quoi penser et que faire ». Pour répondre à tout cela, je vous propose la méthode QRA : Le début commence par une Question, vient le moment de la Réflexion et la fin se solde par une Action. Cette démarche serait logique comme cela, mais nombreux sont ceux qui restent entre le Q et le R. Voyons si nous pouvons y remédier.

Les bases de ces outils de communication

Peu de personnes font la différence entre le profil personnel et celui de son entreprise. Je m’explique : l’entreprise propose des prestations et le collaborateur – qu’il soit chef d’entreprise, cadre ou employé – les fournissent. Il est important de comprendre qu’Internet est une source d’informations ouverte à tous et qu’il est de conséquence de faire attention à ce que l’on dit ou ce que l’on montre.

A titre professionnel, que l’on soit à la recherche d’un emploi ou en poste dans une société, il est important d’avoir un profil sur un réseau professionnel comme Linkedin, Viadeo ou Xing, mais surtout, il doit être bien rempli pour donner envie aux autres de le consulter, parce que ces réseaux professionnels en ligne sont de vrais moteurs de recherche. Prenez le temps d’en choisir un ou deux en fonction de vos besoins, de découvrir les outils de paramètrage, les moyens dont ils disposent pour valoriser votre profil et bien sûr être régulièrement actif dessus. Comment ? Le plus simple c’est d’inviter vos relations à se mettre en contact avec vous et de suivre le fil de leurs mises à jour. Dès que vous voyez un changement, n’hésitez pas à envoyer un petit message de félicitations ou autre. Cela fait toujours plaisir et c’est comme ceci que l’on entretient un réseau de qualité et non de quantité qui ne sert à rien. Ne faites pas l’erreur d’y aller seulement quand vous en avez besoin, car comme dans le réel on vous ignorera si vous agissez de la sorte. Cela ne prend pas beaucoup de temps et peut s’avérer très utile à un moment opportun. Tout est une hisoire d’organisation et surtout de bonne volonté.

Au niveau de l’entreprise, avant de créer des profils pour faire comme les autres ou un blog sur WordPress par exemple, il me paraît important d’utiliser les bons vieux outils qui existent déjà et qui ont fait leurs preuves pour promouvoir celle-ci : la création d’un site web aéré, complet et interactif, le référencement de celui-ci par des experts en SEO (Search Engine Optimization – en français, l’optimisation sur les moteurs de recherche) pour que l’on vous trouve sur la toile, la bonne vieille Newsletter et le flux rss de votre site web pour que ceux qui s’intéressent à vous puissent suivre vos actualités. Ensuite, et seulement si vous êtes opérationnel à ce niveau, demandez en dix questions maxi et de vive voix à vos collaborateurs et à vos clients ce qu’ils pensent de votre entreprise, des produits, des prestations… Réaliser ce petit sondage vous donnera d’une part, une vision intérieure et extérieure de ce que l’on pense de votre entité, et d’autre part, un aperçu des pistes pour entamer vos réflexions sur la stratégie à adopter sur les médias sociaux.

Où chercher des conseils ?

De nouveaux statuts sont nés comme le Community Manager et on voit fleurir des experts à tous les coins de rue. Pour ma part je considère que c’est une évolution et une adaptation de certains métiers qui existaient déjà et qu’on ne peut pas s’improviser tel quel si on ne bénéficie pas d’expériences significatives dans les domaines de la communication, du marketing ou des relations publiques et que même cela n’est pas toujours suffisant, car il faut comprende le système viral de chaque danseur étoile et maîtriser, par l’observation et la pratique de leur chorégraphie, les enjeux qui en résultent et qui peuvent vous être bénéfiques comme néfastes.

Mais alors comment reconnaître un expert ? Celui qui s’auto-proclame en tant que tel ou celui qui est recommandé par les autres ? Celui qui vous écoute et s’adapte à vos besoins tout en vous faisant part de ses expériences ? Celui qui vous dit qu’il est le meilleur et que c’est comme cela que vous devez faire et pas autrement ? Je vous laisse juger de la pertinence entre les questions et les réflexions pour trouver votre prochain partenaire ;-)

STAN
STAN est une agence de communication basée à Lausanne et active dans toute la Suisse romande depuis 2006. Qu’il s’agisse de la création de logos, de sites web, de photos, de vidéos ou de textes, l’équipe de STAN réalise tout avec le même enthousiasme et professionnalisme. Contactez-nous au 021 311 70 13